Cécile MÜLLER

Cécile MÜLLER

piano

La pianiste d’origine belge Cécile Müller est lauréate du Conservatoire Royal de Musique de Mons (diplôme supérieur) et de l’École Normale de Musique de Paris (licences d’enseignement et de concert). Elle a remporté le Concours Günther à l’âge de onze ans, le Prix Tenuto en 1977 à la Radio-Télévision Belge, le concours Emmanuël Durlet (Anvers, 1979) et le Concours International d’Épinal (1985).

Prix de la Fondation de la Vocation, elle a participé à « Live Music Now » fondé par Yehudi Menuhin, dont le but est de porter la musique à tous et en tous lieux.

Cécile Müller s’est régulièrement produite en France, en Belgique, et occasionnellement en Allemagne et aux États-Unis : en solo, en chambriste et également avec orchestre, notamment avec l’Orchestre Symphonique de la Radio-Télévision Belge, l'Orchestre National de Belgique, l'Orchestre Royal de la Musique des Guides... sous la direction de Frédéric Devreese, Georges Octors, René Defossez et Norbert Nozy.

En France, elle est régulièrement invitée par les centres d’actions culturelles, et a participé à plusieurs émissions de radio et de télévision, notamment sur FR3-Télévision dans une émission consacrée à Chopin et Sand. Cécile Müller est appelée « petite fée du piano » lors de l’émission « Le quotidien de la Musique » (RTBF3) et « grande dame du piano » dans l’émission « La musique de plus près » ou encore « la piccola e grande » par Mme Casagrande (épouse du compositeur) en Italie. Paul Badura-Skoda aimait sa façon d'interpréter Bach.

Parmi sa production discographique, citons des œuvres de Joseph Jongen (chez Pavane), « Trois mouvements pour piano et orchestre » d'André Waignein (sous la direction de Norbert Nozy avec l'Orchestre de la Musique des Guides, chez De Haske), des œuvres d'Emmanuël Durlet, ainsi qu’un CD avec la cantatrice Françoise Délicq : « L’amour et la vie des femmes dans l’œuvre de Puccini ». Parallèlement à sa carrière d’interprète, Cécile Müller est titulaire d'une classe de piano au CRR de Limoges. Elle est l’auteure du livre « La Musique au Piano, histoires d'écoutes et de touchers » paru aux éditions Fuzeau.

La presse décrit son jeu en ces termes : « captivante transparence musicale pleine de beauté... sonorité ravissante, poésie simple, perfection des détails... subjugué par la puissance d’une diction véhémente » (La Libre Belgique) ; « musicalité sensible et innée » (Le Soir) ; « toucher pénétrant, interprétation d’une musicienne qui cherche avant tout à servir les maîtres choisis » (La Semaine d’Anvers) ; « un jeu fait de vérité et de simplicité derrière lequel la pianiste et le piano s’effacent pour laisser éclater la musique seule... une grande force et une douceur extrême qui a fait de ce récital exceptionnel un moment de grand bonheur » (La Charente Libre) ; « Cécile Müller a étonné par sa virtuosité et son sens de l’équilibre... Sensibilité, romantisme, rêverie... Mais aussi à l’aise avec Gershwin, Jongen et… elle-même, puisqu’elle compose. » (Sud-Ouest).

Soucieuse de faire connaître les compositeurs de son pays natal mais aussi les grandes œuvres du piano, Cécile Müller se produit régulièrement en soliste, en trio (avec clarinette et violoncelle), et propose des spectacles pour les jeunes.

Elle a créé un personnage, Véloce la Souris, fort apprécié par les enfants, qui participent à ses aventures musicales... souvent lors d'un « premier concert ».